Articles de  Joseph Ortega. sur l'école du chiot

ECOLE DES CHIOTS RECOMMANDEE - CLUB CANIN DU VAL DE METZ

CLUB CANIN DU VAL DE METZ
Président: Marc Kinnel
Tel: 09 79 61 94 80
Mail: m.kinnel@wanadoo.fr

Horaires école du chiot : le samedi de 14h à 14h45 / le dimanche de 9h30 à 10h15
Cotisation annuelle 125  (15 euros de droits d'entrée) 16 euros de carte canine régionale comprise.
110 euros l'année suivante.
Tarifs couple et étudiant

Les écoles des chiots recommandées par Joseph ORTEGA

Ecole des chiots privée:


Joëlle et Daniel MENICI LEONBERG du TRISKEL de STEMIDOR 2314 Route de BELLEY - 38490 AOSTE 04 76 55 58 40 - 06 60 07 33 68
www.leonberg-de-stemidor.com
Pension Canine Education Canine "Les Chiots à L'Ecole" De 2 à 6 mois Méthode Joseph ORTEGA Transport Animaux Domestiques
stemidor3@msn.com 
joelle.menici@tiscali.fr

LES CHIOTS À L'ÉCOLE de 2 à 7 mois
Tous les samedis après midi de 15h à 16h (chez nous)
En fonction du nombre de chiots, de leurs âges et de leurs tailles, le groupe peut être scindé en deux...

TARIF : 10 euros de l'heure.
possibilité forfait de 10 séances

Les écoles des chiots recommandées par Joseph ORTEGA

J'ai lancé un appel pour que les clubs ou professionnels qui répondent aux critères du cahier des charges pour l'ouverture d'une école des chiots m'envoient leurs coordonnées.

Hélas, je n'ai pas reçu beaucoup de réponses...

Voici le premier club recommandé

Le club d'éducation canine d'Obernai (67210) 

Horaires pour l'école des chiots:
en été, le mercredi à 19h 30 et le Dimanche à 9h
en hiver, le dimanche à 8h 30 (chiots de 2 à 4 mois) et 9h 15 (chiots de 4 à 6 mois)

Tarif des cotisations annuelles:
70£ par an pour un nouveau membre (accès à toutes les disciplines ensuite)
55£ par an pour les autres années

PUPPY SCHOOL

Puppy School - A School for Life
Puppy school is important : For socialisation
A well socialized dog knews the dog language and gets along with other dogs.
 
To avoid faults in education. 
If inapprobiate behaviour is seen early the duration of correction is shorter.
   
A puppy learns by playing 
  and comprehends faster than an adult dog.

CAHIER DES CHARGES POUR L'OUVERTURE D'UNE ECOLE DU CHIOT

Avertissement :
Ce cahier des charges a été rédigé par un collectif de personnes passionnées par la Méthode Naturelle et l'Ecole des chiots, il a pour but de protéger l'auteur et ses œuvres, non seulement d'un point de vue juridique mais également pour éviter les déviances qui pourraient porter atteinte à cette philosophie révolutionnaire dans l'éducation canine qu'est la Méthode Naturelle.
Tous les textes viennent des écrits de Joseph ORTEGA, ils ont été lus et approuvés par l'auteur.

Attention le titre " l'école du chiot " et la "Méthode Naturelle" sont déposés à l'INPI (Institut National de la Propriété Intellectuelle) sous le N° National:
07 3 480 296.

Il couvre les produits et services suivants:

  • Photographies
  • Matériel d'instruction ou d'enseignement (à l'exception des appareils); affiches; albums; cartes; livres; journaux; prospectus; brochures; calendriers; revues (périodiques); publications; manuels;

  • Communications par terminaux d'ordinateurs;

  • Education; formation; information en matière d'éducation sur le réseau informatique; dressage d'animaux; organisation de concours (éducation); organisation et conduite de colloques, conférences et congrès; organisation d'expositions à but culturel ou éducatif; publication de livres; publication de textes autres que textes publicitaires.

La résistance au stress à l'école du chiot

Selon Jung, le fondement de la nature humaine est l'instinct, l'animal est naturel car il obéit à l'instinct au lieu de le réprimer. Lorsque l'on observe une meute de loups, on s'aperçoit combien l'apprentissage est facile pour les jeunes car les règles sont simples, claires et immuables, il n'en va pas de même chez le chiot élevé au milieu des humains.

L'irritabilité des anti-chiens va grandissante, on charge les chiens de tous les vices : agressifs, bagarreurs, aboyeurs, malpropres, désobéissants… Il est vrai que certains propriétaires ne font rien pour éduquer leur animal et limiter les nuisances. L'objectif de l'Ecole du chiot, c'est de leur apprendre à mieux les comprendre, à mieux les connaître pour mieux les aimer, les éduquer et les protéger.

Il faut savoir que plus le chien est jeune, plus il est malléable et mieux il apprend, c'est avant l'âge de  mois qu'il doit mémoriser les références du milieu de vie où se déroulera son existence d'adulte.

L'apprentissage précoce a des effets plus durables que ceux qu'il aura par la suite car il détermine une première organisation du système nerveux, difficilement modifiable ultérieurement.

Contrairement à ce que certains croient, le chiot a déjà une personnalité, c'est à la 7e semaine que son caractère se révélera le mieux et faire des erreurs avant la 12e semaine sera très grave. A la 8e semaines, il sera le plus vulnérable car, en animal néo-phobique, il découvre la peur de tout ce qu'il ne connaît pas, ce n'est pas pour autant que l'on doit le materner et l'isoler du monde (ce n'est pas vraiment un bébé, son âge correspond à celui d'un enfant de 5 ans).

Comme n'importe quel enfant qui doit s'intégrer dans la société, il lui faudra une maternelle pour satisfaire ses besoins physiques et émotionnels, pour s'éveiller au monde, pour développer à travers le jeu la psychomotricité, la coordination, l'anticipation, l'interaction avec les autres et avec l'environnement. J'ai conçu l'Ecole du chiot et la Méthode Naturelle sur un mode dynamique et interactif, afin de permettre aux jeunes chiens de s'épanouir en sécurité et en confiance et de devenir des partenaires à toutes épreuve. Le chiot de demain sera joyeux et obéissant, il doit se comporter amicalement avec les humains ainsi qu'avec les autres chiens, il ne doit pas être craintif ni être une source de nuisance pour ne pas faire mauvaise impression.
La 8e semaine, le chiot découvre la peur :
N.W. FOX va faire une expérience sur plusieurs lots de chiots de la même race et dans des conditions similaires.

On place le chiot à une extrémité d'un couloir, à l'autre bout un homme l'appelle. Sur son parcours le chiot devra passer sur une plaque métallique électrique qui engendre une petite secousse désagréable.

Résultats :
  •         Les chiots ayant subi l'expérience à la 5e semaine, ont continué à se précipiter sur l'homme comme si rien ne s'était passé

  •         Les chiots de 8 semaines (période sensible) ne peuvent plus et ne pourrons plus s'approcher des humains, même s'ils sont affamés ou entraînés par un groupe d'autres chiots.

  •         Les chiots de 12 semaines, ne semblent pas gênés par le choc et accourent immédiatement.

Chez le bébé humain, la peur de l'étranger apparaît vers 8 mois.

Comment l'Ecole des chiots peut-elle pallier à ces problèmes
L'idéal c'est que l'éleveur puisse fournir un taux de stimulations suffisant pour que le chiot puisse avoir une bonne homéostasie sensorielle, c'est-à-dire qu'il supporte les stimuli visuels, olfactif, tactiles, etc. même si ceux-ci sont inhabituels ou très élevés.

Pour les chiots qui arrivent à l'Ecole on trouvera différentes réactions qui dépendent de ce bon départ dans la vie, l'objectif c'est de les amener à considérer l'univers de façon sereine en banalisant ce qui pourrait être perçu instinctivement comme potentiellement dangereux.

Pour mettre en place cet apprentissage, j'ai utilisé mon expérience pour la formation des futurs chiens guides d'aveugle qui ne doivent avoir peur de rien dans la rue, même si ce ne sont pas des  foudres de guerre ainsi que celle des chiens de décombres à qui on doit apprendre à déambuler sur des gravats dans les pires conditions sans que leur travail de détection en soit affecté.

Les grands principes de base
" Primum non nocere " (d'abord ne pas nuire). En aucun cas les stimulations mises en place ne doivent provoquer de la douleur, même si en apparence elles semblent spectaculaires.

  •         L'effet pygmalion. Le chiot peut réagir à l'angoisse du maître, à ses états émotionnels, à ses blocages psychologiques. Le moniteur doit préparer un jeu de rôle où le maître va se déguiser, se mettre à quatre pattes, monter sur une chaise, etc. Ceci afin de dédramatiser la situation et même de rendre agréable la séance de travail. Dès que les maîtres rient et s'amusent, les chiots sont prêts à franchir les difficultés.

  •         Utiliser les approximations successives. Il faut graduer les difficultés afin de ne pas choquer le jeune chien par un abord trop rébarbatif. Par exemple si on utilise le couloir à stimulations avec le passage dans l'eau, on commence par mettre quelques bassines alignées où les chiots devront patauger, on finira par des petites piscines pour enfant où ils auront de l'eau jusqu'au poitrail.

  •         Varier les stimulations. Il est toujours amusant de voir des éleveurs ou des moniteurs dirigeants une Ecole du chiot être de bonne foi en montrant les stimulations qu'ils donnent aux chiots : en fait toujours les mêmes au fil des séances.

Il faut absolument sortir du conditionnement à un type de stimulation, ce qui est bon pour les chiens de concours qui seront encadrés par un règlement, pour leur apprendre la vie réelle il faut faire preuve d'imagination. Le but c'est de les amener par la variété de situations, à généraliser plus tard cet apprentissage devant une situation inconnue mais ayant au moins un ou plusieurs points communs.

Les stimulations :
Visuelles :
Banderoles suspendues, ballons, moulin à vent pour enfant, personnes déguisées, personnes dans un fauteuil pour handicapé, personne avec des béquilles, personne à plat ventre servant d'obstacles pour le saut, etc.

Tactiles :
Les différents types de sol que l'on peut matérialiser par : un caillebotis, un vieux sommier, des bouteilles plastiques. Des objets suspendus dans le couloir à stimulations : chiffons, tuyau mousse, cannettes vides métalliques, banderoles, tubes plastique.

Des obstacles sur ce parcours comme le tunnel où il aura à ramper dans un tuyau ou dans une gaine en tissu.

Les différentes choses que l'on place sur son corps : banderole enroulée ou pendue au collier, bande Velpeau, tee-shirt pour enfant, ficelle avec une bouteille plastique attachée à son collier.

Auditives
Une radio où l'on peut mettre également des Cd avec des enregistrements de bruits d'animaux, différents instruments de musique que les maîtres apportent à tour de rôle, sirène d'alarme, sifflet, pistolet à amorces d'enfant.

Olfactives
Des boîtes métalliques ou en bois percées dans lesquelles on peut enfermer des choses odorantes : herbes de Provence, tissu avec parfum, os de veau, poisson. L'objectif c'est de parvenir au bout de quelques séances à banaliser le problème, car évidemment au début les chiots seront attirés mais comme ils ne peuvent y accéder et qu'ils sont attirés par les maîtres sur ce qu'ils ont dans la main et qui est très agréable le choix est vite fait.

Conclusion :
Apprendre au chiot la maîtrise de ses comportements est essentiel pour s'intégrer dans sa famille et dans la ville. Le moniteur de l'Ecole des chiots est un médiateur qui apprend au maître à lire son chiot et à le préparer à affronter les situations de la vie. Surtout, que vous utilisez un matériel élaboré ou que vous vous serviez d'objets de récupération, faites preuve d'imagination et ayez en stock assez de gadgets pour varier les situations à chaque séance.



RCI, Ring, Agility, Pistage...

Écrit par J.O.. Posté le Lundi 17 décembre 2007 @ 19:10:08 par J.O.
LES SPORTS CANINS
Joseph ORTEGA
L'Obéissance :
Elle vient directement des pays anglo-saxons ou elle est pratiquée sous l'appellation d'Obedience. Le premier concours a été mis en place en 1955 à l'exposition canine de la Crufts en Angleterre, la FCI adoptant un programme international en 1983. A l'heure actuelle tous les pays se sont mis à l'obéissance, les meilleures prestations en concours étant le fait des pays Nordiques. Il existe différentes épreuves avec des difficultés grandissantes. Celles-ci sont ouvertes à toutes les races de chiens y compris aux chiens sans Pedigree. Le chien doit démontrer son apprentissage dans la marche au pied, le rapport d'objet, le saut, le flair, la sociabilité aux gens et aux autres chiens. Ce type d'épreuves trouve un intérêt de plus en plus grandissant de la part du public, il y a fort à parier que c'est la forme de compétition qui a le plus d'avenir.
Le RCI :
Son origine remonte avant 1900, c'est le créateur de la race du Berger Allemand qui l'a mis au point afin que les chiens de bergers conservent leurs aptitudes. Au début c'était un programme pour chien de guerre qui s'est transformé en épreuves. En Allemagne il s'appelait Schutzhund mais il a été désigné par la Fédération Cynologique Internationale pour être le programme commun à tous les pays. Le Règlement pour Concours Internationaux (RCI) est pratiqué depuis les années 50 par plus de 20 pays différents. Son avantage, c'est la sélection des meilleurs reproducteurs pour améliorer les races en leur faisant passer des épreuves de flair, d'obéissance et de mordant.
Chaque année a lieu un Championnat du Monde organisé à chaque fois dans un pays différent. Le RCI comporte 3 catégories. Le RCI I peut éventuellement donner le titre de Champion International de Beauté.
Le Ring :
Ces concours ont commencés dans les années 1900 en France et en Belgique, au début ils s'appelaient concours pour chiens de défense et de police car ils étaient basés sur un entraînement de police. Il existe un brevet avec des exercices de base ainsi que 3 catégories de plus en plus difficiles. Le Ring comprend des épreuves d'obéissance, différents sauts (Haie, palissade, en longueur) ainsi que des épreuves avec mordant. L'homme d'attaque est équipé d'un costume spécial afin que le chien puisse mordre n'importe où. Seules les races de chiens soumis au travail avec mordant peuvent participer.
Le Mondioring :
Il est  issu du Ring français et du Ring Belge, il est pratiqué par quelques pays depuis le début des années 90. On y trouve des exercices d'assouplissement, des exercices de saut et des exercices de mordant. L'homme d'attaque est revêtu du même costume qu'en Ring, il peut user de subterfuges mais en aucun cas il n'a le droit de frapper le chien de son bâton. Il existe un Brevet ainsi que des échelons.
L'Agility :
Ce sport canin a vu le jour en 1977 pour un projet de démonstration lors de l'exposition de la Crufts à Londres. Il est très populaire car essentiellement ludique, il s'apparente au jumping pour les chevaux. Le chien doit franchir une série d'obstacles aux ordres de son maître. C'est celui qui va le plus vite en faisant le moins de fautes qui a gagné. Selon la taille du chien, il existe différentes catégories. Tous les chiens peuvent participer à ses épreuves, il suffit qu'ils soient tatoués et âgés de plus de quinze mois, avec ou sans Pedigree.
Le Cavage
Le cavage c'est la recherche des truffes, ce champignon précieux qu'on trouve en tant que parasite dans la racine de certains arbres comme le chêne. Le premier concours a eu lieu en 1970 et c'est en 1982 que la SCC homologue un programme officiel. Des truffes au nombre de 6 sont enterrées au hasard sur une zone herbeuse de 5m sur 5m, délimitée par une banderole. Le chien doit les retrouver le plus vite possible et les désigner en grattant avec sa patte.
Les Courses de Lévriers :
Elles existent depuis longtemps mais elles sont pratiquées surtout depuis le début des années 80. La poursuite à vue sur Leurre ou PVL se fait sous forme d'épreuves où le chien doit poursuivre un bout de chiffon tracté par un filin sur un parcours sinueux. Il existe des épreuves en Solo et des épreuves en duo. Les juges apprécient la vitesse, l'adresse, l'ardeur, la résistance, la manière de capturer. Elles permettent de conserver les aptitudes à la chasse propres aux Lévriers. Il existe également des courses sur Cynodrome qui sont organisés soit par : des sociétés agréés et présidées par la Fédération des Sociétés de courses de Lévriers, soit par la Société Centrale Canine (épreuves de Travail).
Les concours sur troupeau
Les chiens de berger ont débutés ces concours en 1873 au pays de Galles, ils existent depuis longtemps en France. On peut commencer par faire passer aux jeunes chiens un CANT (Certificat d'aptitude au troupeau), puis si on est intéressé, participer aux concours, il existe des concours " spécial Border " réservés aux Border-collies (les plus utilisés) ou des concours " Inter-races "
Les chiens de pistage
Il existe divers programmes exclusivement réservés au pistage ainsi que des programmes qui incluent une partie de piste (RCI, Campagne).
Le pistage français :
Elle est composée d'épreuves en libre où le chien part seul sur le tracé de la personne pour retrouver l'objet qu'il a laissé au bout, des épreuves au trait de limier où le maître le suit en tenant le bout de la longe (le chien doit retrouver les objets déposés par le " traceur " sur la piste et désigner cette personne en bout de parcours).
Le pistage FCI :
C'est le programme pratiqué pour le Championnat du monde, issu de la piste utilitaire en Allemagne. Il s'agit de pistes très difficiles avec des angles aigus, des angles droits, des arrondis, des fausses pistes, avec de nombreux objets à retrouver. Le travail du chien est jugé très sévèrement.
La recherche utilitaire :
C'est la recherche de personnes disparues grâce au flair du chien, Lorsque j'ai lancé ce programme en 1983, je l'avais nommé " recherche humanitaire ", l'objectif était de suppléer les services de police pour retrouver des personnes égarées. De nos jours ce programme est divisé en plusieurs catégories de plus en plus difficiles, avec un règlement qui se rapproche de la piste de concours, hélas la véritable recherche de personnes est réservée aux professionnels : pompiers, police, gendarmerie. 

Ecole du Chiot ©: Quels sont les avantages offerts par la récréation ? 

Pourquoi à l'école du chiot et dans le groupe suivant, fait-on une ou deux récréations ?
C'est une question dont les membres de ces groupes connaissent la réponse, car les moniteurs, en général expliquent pourquoi tel ou tel exercice, ou façon de faire. De plus, ces maîtres posent avec raison, quelques questions. Mais ceux extérieurs à ces cours, adhérents ou moniteurs ne connaissent pas de récrés durant la reprise ; d'où leur interrogation.

Un principe simple : dans la méthode naturelle, le chien croit la plupart du temps, jouer. Mais le maître et le moniteur savent que le chien travaille par le jeu et la récompense.
D'ailleurs, c'est valable pour l'Agility et l'Obéissance. Pour cette dernière, les jugements (les notes par exercice) tiennent compte de la joie du chien à travailler.

1° le rappel : La récréation est certainement l'un des exercices le plus difficile, sachant qu'à la fin il faut rappeler le chien au pied alors qu'il joue ! : Essayez donc…
Ce rappel est plus aléatoire au début, que celui fait avec son chien «assis-reste», seul à quelques mètres du conducteur, et qui n'attend que cet ordre. Lorsque c'est compris, c'est gagné le but est atteint : le maître est devenu le seul centre d'intérêt du chien, quoi qu'il se passe autour. Ce qui ne s'obtient pas du jour au lendemain.

2ème intérêt : L'intellect d'un chien adulte est comparable, en moyenne, à celui d'un enfant de deux ans. J'espère qu'un enfant à cet âge aime et peut jouer… A ces moments, il apprend, fait des expériences surveillées, rit de vous voir content, l'encourager et sourire etc. Compte tenu de ce qui est dit ci avant, tout ceci est valable pour votre chien. Nous sommes bien dans «le naturel».

3ème avantage : Le jeu dans ces groupes est collectif, l'espace délimité, les partenaires choisis, acceptés ou refusés. C'est la socialisation, principal apport d'un Club Canin d'Education et d'Utilisation : un 2ème but à atteindre. Nous pouvons observer les alliances, les sous-groupes, les jeux : «tu m'attrapes, je t'attrape ; tu te soumets, je me soumets ; on se dispute : salut je vais changer de partenaire» et cela ne va jamais jusqu'à la blessure. Mais pour autant, ne soyons pas dupes : ces jeux sont des entraînements à la chasse et ou combat. C'est pourquoi, après le rappel, nous faisons une marche au pied tranquille, pour un retour au calme en vue des exercices suivants : autres jeux que nous savons apprentissages.

4ème avantage : De ces jeux, une hiérarchie s'établie peu à peu et chaque chiot, jeune ou moins jeune l'acceptera (autre aspect de la vie sociale). Ils apprennent par là, le grognement avertisseur, la morsure maîtrisée et que tous les congénères ne sont pas sympas. Le but, pour le Club et pour vos sorties.

5ème intérêt : Couper la «leçon». Plus le chien est jeune, plus la reprise doit être courte. Son attention, sa concentration ne dure pas plus d'un quart d'heure pour un choit de 4 mois, ou pour celui, nouveau au Club qui n'aurait jamais travaillé. Pour un chiot de 2 mois, dix minutes suffisent au début de sa «scolarité»(!).


Le cerveau consomme énormément d'énergie et nous leur en demandons beaucoup. La récré recharge les batteries. C'est aussi pourquoi nous vous demandons de travailler 5 minutes plusieurs fois par jour. Les progrès seront spectaculaires. Bonne continuation !

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez pour agrandir l'image

cliquez sur l'image pour l'agrandir



vendredi 8 juin 2012 - Copyright : l'école du chiot.© La Méthode Naturelle© et sans contraintes. Tous droits réservés à l'auteur Joseph ORTEGA.Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSContactez l'auteur à villaloubet@aol.com